Histoire de Bangkok

Histoire de Bangkok

Découvrez l'histoire de Bangkok depuis sa création, jusqu'à ce qu'elle devienne une des principales villes du sud-est asiatique.

Bangkok, capitale de la Thaïlande, a été fondée en 1782 par le roi Rama I. Jusqu'au XXème siècle, la Thaïlande était appelée Siam. Le peuple Thai, originaire du fleuve du Yunan, a été déplacé par les Chinois vers le sud. Tout au long de son histoire, la Thaïlande s'est vue divisée en trois royaumes, avec des capitales distintes.

Le premier royaume a été fondé en 1238. Il avait pour capitale à Sukhotha. Il a duré jusqu'en 1350, lorsque les Thaïlandais ont proclamé leur indépendance vis-à-vis des Khmers et créé le royaume de Siam.

Le second royaume régna sur le Siam de 1350 à 1767. Sa capitale était Ayutthaya et il a été fondé par le roi Ramathibodi I. La ville d'Ayutthaya, traversée par de nombreuses voies navigables, était surnommée "la Venise de l'Est". Son nom signifie en réalité "ville impénétrable".

Après des années de combats, le royaume d’Ayutthaya est tombé aux mains des Birmans qui l’ont pillé et détruit en 1767.

Cette même année de 1767, les Thaïs, dirigés par le roi Taksin le Grand, expulsèrent les Birmans et déplacèrent la capitale à Thonburi, pour donner naissance à un royaume qui ne dura que très peu de temps. En 1782, la capitale fut de nouveau déplacée vers Bangkok.

Lorsque le général Chao Praya Chakri a accédé au trône du Siam sous le nom de Rama Ier, il craignait une invasion birmane. Il a alors ordonné la construction d'un palais de l'autre côté de la rivière Chao Phraya pour pouvoir plus facilement fuir en cas d'attaque. De l'autre côté de la rive, se trouvait un petit village appelé Krung Thep ou "Ville des anges". Plus tard, elle a adopté le nom de Bangkok.

Cette dénomination de Bangkok provient d'un petit village de pêcheurs voisin : Ban Kok ou le "village des olives". Ce village historique était une étape des marchands européens en chemin vers l'ancienne capitale d'Ayutthaya et l'Asie du Sud-Est.

Bangkok est donc devenue la capitale définitive du Siam. Au cours du XXème siècle, le pays a été renommé "Thaïlande".

Bangkok est une ville traversée par de nombreux canaux parce que la ville a été créée en imitant l'ancienne capitale Ayutthaya. Cependant, aujourd'hui, beaucoup ont été éliminés pour améliorer le réseau routier.

La Thaïlande et Bangkok ont ​​une particularité singulière : elles n'ont jamais été colonisées par les puissances européennes ! Profitant de la rivalité franco-britannique dans la région, le pays a favorisé le lien entre les pays de l'Asie du Sud-Est, influencés par les Français (Indochine) et les Britanniques (Inde et Birmanie).

Mais cette indépendance a eu un prix. En effet, le Siam a été obligé de signer un accord commercial avantageux pour les Britanniques. Il a également cédé trois provinces du sud du pays, qui font désormais partie de la Malaisie.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Thaïlande s'est alliée au Japon et Bangkok a subit le bombardement des alliés en 1944 et en 1945. Après la défaite du Japon, la Thaïlande est devenu un allié des États-Unis.

Depuis la fin de la grande guerre jusqu'aux années 1990, la Thaïlande a vécu une histoire mouvementée, marquée par de nombreux coups d'État. Aujourd'hui, elle se définit comme une démocratie moderne.

Avec un tourisme en plein essor, qui a favorisé sa croissance rapide, Bangkok est devenue l'une des principales villes d'Asie du Sud-Est. C’est le siège de la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique des Nations-Unies et d’autres organismes régionaux de l’ONU.